L’Agence Côte d’Ivoire PME noue un partenariat avec les responsables des services PME des banques


 Dans le cadre de sa mission de facilitation entre les différents acteurs de l’écosystème des Petites et Moyennes Entreprises (PME), l’Agence Côte d’Ivoire PME a organisé, vendredi 29 juin 2018, une rencontre avec les responsables des services PME des banques commerciales exerçant en Côte d’Ivoire. Cette rencontre qui s’est tenue en marge de la célébration, mercredi, de la Journée internationale des PME, avait pour objectifs de présenter l’Agence CI PME aux banques, de discuter de la question de l’amélioration de l’accès au financement des PME et des attentes de ces structures bancaires.
 
« Il s’agissait d’échanger avec les banques sur la mise en place d’une plateforme de collaboration entre elles et l’Agence afin d’accroitre les financements accordés aux PME », a indiqué le Directeur Général de l’Agence Côte d’Ivoire PME, Salimou Bamba.  « En matière d’accompagnement et de promotion des PME, la question du financement est une question centrale qui revient dans toutes les discussions. C’est une préoccupation tant du Gouvernement ivoirien que des acteurs du secteur privé », a-t-il fait savoir.
 
En Côte d’Ivoire, les PME constituent 98% du tissu des entreprises et représentent une part importante de l’économie avec 20% du PIB et 12% de l’investissement national et offrent 23% des emplois modernes.  En dépit de cette importance, les PME ivoiriennes demeurent encore caractérisées par une compétitivité insuffisante dont la principale raison, selon une étude réalisée en 2014 par la Banque mondiale, serait leur accès limité au financement.
 
Indexées régulièrement sur la question, les banques commerciales estiment par contre que les difficultés d’accès des PME au financement bancaire sont liées à plusieurs facteurs.  Il s’agit, entre autres, du caractère parfois insuffisamment structuré des PME ; de l’absence de structures d’autofinancement ainsi que des garanties solides pour la couverture du risque-crédit. Le Responsable des partenariats à la BICICI, Jean-Charles Bissouma, a, de ce fait, mis l’accent sur les problématiques qui sont relativement récurrentes dans la microsphère et la sphère des PME, notamment les problèmes organisationnels de ces entreprises. « Les banques n’ont pas assez de visibilité sur leurs secteurs d’activité,  la plupart du temps », a-t-il déploré.
 
Les banques ont relevé le déficit d’informations sur des secteurs nouveaux tels les PME vertes, la finance climatique, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les startups, etc. et pour lesquelles elles s’engagent difficilement. Les structures bancaires ont souhaité la mise en place d’un fonds d’amorçage et de l’innovation en raison du risque élevé que constituent les startups, par exemple. Les banques pourront s’engager par la suite, dans le processus de financement des PME innovantes et à fort potentiel de croissance, ont-elles fait savoir à l’Agence CI PME.
 
Par ailleurs, le Directeur de l’Agence Côte d’Ivoire PME a salué la mise à disposition du Fonds BACI de cinq milliards de FCFA en faveur des femmes entrepreneures et du Fonds Coris Bank d’un montant de dix milliards en faveur des PME. La mobilisation de ces deux fonds a été négociée, rappelons-le, par le Ministre de tutelle en charge de la Promotion des PME,  Souleymane Diarrassouba.
 
Pour permettre à la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire de gagner du temps dans l’octroi des financements aux femmes, la Chargée d’affaires PME de cette structure, Aïda Fadiga, a souhaité voir l’Agence CI PME s’imprégner des critères de sélection internes de la Banque afin de conseiller en amont les candidates du Fonds BACI dans le montage de dossiers de demande de prêt. Quant au représentant de Coris Bank, le Directeur Clientèle Entreprise, Gervais Diby, il a appelé l’Agence à faciliter la tâche au Comité de crédit de sa structure, pour la mise en œuvre effective de la convention signée avec l’Etat de Côte d’Ivoire.
 
D’autres banques de la place ont souhaité opérationnaliser les modèles BACI et Coris, à condition que l’Agence Côte d’Ivoire PME joue un rôle  pivot dans l’analyse et le traitement des dossiers des PME. Ce premier filtre de la part de l’Agence Côte d’Ivoire PME est nécessaire et essentiel pour assurer la ‘’qualité à l’entrée’’ des dossiers reçus, ont estimé les structures bancaires. Elles souhaitent donc une plus grande implication de l’Agence afin qu’elle soit l’unique interface entre les demandeurs de financement et les banques, dans le cadre des conventions de financement des PME signées avec le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME.
 
 « Cette rencontre est une opportunité pour nous les banques qui finançons les PME d’avoir l’appui de l’Agence Côte d’Ivoire PME qui va nous permettre d’accroitre nos financements en faveur des PME pour, non seulement contribuer  au développement de ces entreprises mais également sécuriser nos investissements dans ces PME », a déclaré Danielle Kouamé, Directrice à Ecobank. « Nous ne sommes pas à notre première rencontre avec des organisations sur des problématiques liées aux financements des PME mais rien n’a jamais réellement vu le jour.  Nous espérons qu’aujourd’hui, avec l’existence de l’Agence Côte d’Ivoire PME, ce projet pour lequel toutes les banques sont aujourd’hui rassemblées autour de la table puisse réellement voir le jour et que les PME puissent réellement accéder  aux financements et pouvoir se développer et prospérer », a ajouté, pour sa part Jean-Charles Bissouma de la BICICI.
 
Le Directeur Général, Salimou Bamba, a réitéré la disponibilité de l’Agence Côte d’Ivoire PME à accompagner les banques, tant en amont que lors du processus de financement. « Une fois que ces PME obtiennent des prêts des banques, il s’agira pour nous d’apporter des conseils à ces entreprises  dans le cadre du suivi », a-t-il dit.   « Nous avons reçu près d’une vingtaine de banques sur la trentaine présente en Côte d’Ivoire. Pour nous, cet engouement est la preuve matérielle  du besoin de collaboration. Nous attendons des banques qu’elles   nous fassent confiance. L’Agence Côte d’Ivoire PME est déterminée à apporter sa contribution à la valeur ajoutée dans l’écosystème des PME en Côte d’Ivoire », a conclu Salimou Bamba.
 
Les responsables PME des banques présentes à la rencontre ont appelé l’Agence Côte d’Ivoire PME à élaborer et proposer, pour les dix-huit prochains mois, un plan d’action de la plateforme de collaboration. Ce plan d’action devra être validé lors de la prochaine rencontre. Cette toute nouvelle plateforme de collaboration entre les banques et l’Agence a ainsi vu le jour, à l’issue de cette rencontre du 29 juin 2018.

Similaires


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/vhosts/agencecipme.ci/httpdocs/wp-content/plugins/polylang/frontend/frontend-auto-translate.php on line 199
L’Agence Côte d’Ivoire PME veut aider les PME à développer leurs  activités à travers le
Après les deux premiers ateliers qui ont permis à des PME d’être outillées sur le 
Dream Factory, l’Incubateur  Public  d’Abidjan  sis à la Riviera Palmeraie non loin du nouveau Camp

 

Actualités

 

Opportunités

   

Observatoire

Publications Rapports Médiathèque

Aucune information de copyright n’a encore été enregistrée.